Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min headsUn manga entêtant! (Delcourt, 2005)

Rarement, un manga ne m'avait captivé comme ça, une homogénéité parfaite entre le scénario, le dessin et la trame romanesque.

L'intrigue parfaite sous tous point de vues, ne s'encombre pas d'extraordinaire et de fantasque...l'histoire s'inscrit dans le réel et le dessin, même s'il ne vaut pas un Eisner reste toutefois très agréable...

Jun-Ichi est un jeune homme d'une vingtaine d'années timide et réservé. Il mène une vie sans histoires se partageant entre son travail et sa passion pour la peinture. Notre otaku a depuis peu trouvé une copine avec qui il file le parfait amour...jusqu'au jour où !!!
Le grain de sable qui a fait dérailler la machine : il assiste à un braquage dans une agence immobilière, le forcené fait feu en direction d'un enfant. Jun-Ichi, dans un acte héroïque se met dans la trajectoire du tireur, le sauve, mais se prend la balle en pleine tête.
Les médecins vont tenter une première mondiale : la greffe de cerveau. Bien qu'expérimentale, l'opération se déroule bien. Un suivi médical est nécessaire mais le jeune homme peut reprendre sa vie comme avant. Au début, Jun ressent des petits changements : il ne supporte plus les taches de rousseurs de sa petite copine ou il éprouve le besoin de boire du café alors qu'il détestait cette boisson auparavant. De petits symptômes qui en disent long !!!
Mais peu à peu son état empire, la schizophrénie se terre dans les méandres de son cervelet, quelqu'un s'est installé dans sa tête.
En enquêtant sur sa dualité comportementale, il va chercher à savoir qui est son donneur, quel est son passé et pourquoi il a commis un tel acte.
Je préfère arrêter cette chronique, il serait dommage que je vous dévoile au détour d'une tournure grammaticale un point important de ce fabuleux psychodrame.
Si, un dernier mot sur l'excellente mise en scène donné par Mase à son manga : l'histoire est découpée de façon cinématographique façon polar, le fil de l'histoire se déroule simplement avec les différents protagonistes de l'intrigue.
Je lance une perche, mais je verrais bien Fincher ou Aronofsky s'y attelait. Et les gars, vous attendez quoi ?

Voir sur le catalogue

headsplanche 

Nicolas L.

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter