Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min psychedelicsanzaL'électron libre de la musique camerounaise (Born Bad Records, 2014)

Deux ans après l'humoristique African Electronic Music 1975–1982, le label français Born Bad Records dévoile une toute autre facette du multi-instrumentiste Francis Bebey.

Entre transe hypnotique et musique traditionnelle, l'anthologie Psychedelic sanza 1982–1984 n'a décidemment rien de commun.

Décédé en 2001, Francis Bebey n'a pas fini de surprendre nos oreilles, de bouleverser nos habitudes d'auditeurs occidentaux. Adepte de la guitare classique (d'aucuns le comparaient à Brassens), du synthétiseur et de la boîte à rythme, ce camerounais d'origine avait transformé l'appartement parisien dans lequel il vivait avec femme et enfants en véritable laboratoire d'expérimentation musicale.

sanzaimage

Le témoignage de son fils Patrick, multi-instrumentiste également, donne une idée de l'ambiance qui régnait dans le salon-studio :

« La première fois que j'ai vu une sanza, elle était tout simplement posée chez nous, sur un meuble du salon-salle à manger familial – un espace qui se transformait aussi quotidiennement, en studio d'enregistrement pour notre père -. L'objet tenait d'ailleurs plus de la boîte que de l'instrument, un instrument mystérieux, et qui était arrivé chez nous comme arrivaient pas mal de choses, un peu par miracle. Nous savions que notre père avait le goût de collectionner tout ce qui pouvait produire du son. »

Percussion millénaire communément appelée « Piano à pouce », la sanza est l'instrument emblématique de toute l'Afrique ; elle s'est implantée aux Amériques (Cuba, Jamaïque, ...) via le commerce triangulaire. L'objet est constitué d'un clavier fait de lames de métal intégrées à une caisse de résonnance (calebasse, boîte de conserve, etc.).

Psychedelic sanza 1982–1984, c'est en définitive le résultat de trois années de recherche musicale autour d'un instrument aux sonorités uniques. Une œuvre d'avant-garde qui surprend et séduit enfin, trente ans après sa création.

Théo M.

Voir sur le catalogue

Un article des Inrocks consacré à Francis Bebey

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter