Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

Beatrice Alemagna Jo Singe Garçon (Autrement Jeunesse, 2010)

Jo est un petit garçon pas tout à fait comme les autres... il n'est pas franchement beau, avec un physique un peu ingrat, et des manières encore plus sauvages, et même si ses parents et les gens de l'école l'ont accepté tel qu'il est, Jo a beaucoup de mal à vivre dans le monde dans lequel on l'a mis...

Voici un album magnifique, saisissant, et d'une grande poésie. Il pose question sur le sort des personnes qui se sentent différentes des autres. Un album qui questionne. Les illustrations de Beatrice Alemagna sont une fois de plus vraiment sublimes, très expressives, d'une grande exigence (Plus de 10 mois de travail pour cet album)
Jo singe garçon nous pousse à l'introspection le plus naturellement possible, et fait surgir de très jolies choses.
Une chose est sûre, il ne vous laissera pas indifférent.

 

Beatrice AlemagnaKarl Ibou (Autrement jeunesse, 2008)

Karl Ibou déteste tout, même les frites.
Il se trouve vieux, laid et antipathique.
Ce qui l'aime, lui, c'est la fumée de cheminées, qui le fait s'envoler dans les airs.
Car Karl Ibou est très seul, et la solitude lui pèse comme un gros chapeau noir sur les yeux.

Karl Ibou vit avec un nuage gris au-dessus de la tête. Ce drôle de personnage déteste tout et lui-même en premier. L'agitation l'exaspère et l'homme boude le monde qui l'entoure. Est-il misanthrope ? Pas si sûr...Car Karl Ibou semble souffrir de sa solitude et aspire au bonheur. Sur le conseil de Nul, son canari, il décide de sortir de sa bulle et de s'ouvrir aux autres. Après de premières déconvenues auprès d'une dame et d'une belle jeune fille, Karl Ibou abattu rencontre alors un petit garçon qui s'intéresse à lui. Il décide alors de se raser, change d'allure pour enfin sourire à la vie. Beatrice Alemagna signe un intriguant album qui aborde la place d'un individu dans le monde tout comme sa relation aux autres. Il donne à suivre le changement d'un être complètement refermé sur lui même. Jouant sur une certaine pesanteur, on termine la lecture de cet album avec un sentiment de légèreté, comme libéré d'un poids et avec une joie retrouvée. Astucieux assemblages de collages, de photographies et de dessins, les illustrations de l'auteur-illustratrice italienne jouent subtilement sur les cadrages, l'espace et ne manquent pas d'accrocher le regard avec de-ci de-là de petits clins d'œil (on croisera Proust dans un cadre). A découvrir.

Voir catalogue

Marion R.

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter