Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min timbuktuC'est officiel : LE grand gagnant de cette 40ème édition des César est Timbuktu, le drame humaniste du mauritanien Abderrahmane Sissako. Le film avait déjà fait sensation au festival de Cannes en mai dernier, d'où il était pourtant reparti bredouille. C'est avec beaucoup de pudeur, d'humilité et d'émotion que le cinéaste et l'équipe du film ont reçu leurs sept statuettes récompensant, entre autres, la musique, le scénario et la réalisation. Récompense suprême, Timbuktu a reçu le César du meilleur film. Dans un contexte social marqué par les interrogations et nombreuses polémiques au sujet de l'exercice de la religion, de la liberté d'expression et du savoir-vivre ensemble, le film d'Abderrahmane Sissako prend la forme d'un véritable plaidoyer pour la tolérance et la fraternité. Le réalisateur n'a d'ailleurs pas manqué de remercier la France, territoire d'accueil qui lui a donné la chance de pouvoir aujourd'hui exercer son art.

L'autre gagnant de cette soirée, Les combattants, de Thomas Cailley, a remporté trois César prestigieux : meilleur premier film, meilleur espoir masculin pour Kevin Azaïs (frère de l'acteur Vincent Rottiers), et meilleure actrice pour Adèle Haenel.

Côté acteurs et actrices, la soirée a successivement récompensé Louane Emera (meilleur espoir féminin pour La famille Bélier), Reda Kateb (meilleur acteur dans un second rôle pour Hippocrate), Kristen Stewart (meilleure actrice dans un second rôle pour Sils Maria), et Pierre Niney (meilleur acteur pour Yves Saint-Laurent).min combattants

Minuscule : la vallée des fourmis perdues s'est vu remettre le César du meilleur film d'animation ; Le sel de la terre, de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado a été sacré meilleur film documentaire, et notre chouchou Mommy, de Xavier Dolan, a été élu meilleur film étranger.

En récompensant largement les jeunes espoirs du cinéma (Louane Emera, Pierre Niney, Kévin Azaïs, Adèle Haenel, Kristen Stewart), ainsi que des techniciens et cinéastes français, mais aussi d'origines étrangères, cette 40ème édition s'est fortement placée sous le signe de l'ouverture. L'un des plus jolis moments de la soirée fut d'ailleurs la prestation live de Fatoumata Diawara, chanteuse et actrice du film Timbuktu. Une parenthèse enchantée entre deux calembours "made in France" servis par Edouard Baer et Dany Boon...

 Aline B.

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter