Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min gogopenguinDu jazz habile et britannique (2012, Gondwana Records)

Trois musiciens. Une formation classique. Piano – Batterie – Contrebasse. Et puis ce nom intriguant : Gogo Penguin.

Fanfares, ce n'est ni le concert annuel de l'harmonie du village, ni le projet loufoque d'un brass band néo-orléanais. Non. Pas de grande pompe, pas de section cuivre, pas d'orchestre dans le premier album du trio de Manchester – tout l'inverse. Gogo Penguin nous propose un jazz de salon, intimiste et gracile, presque impressionniste. Quelques mélodies vaporeuses, des rythmiques au ballet, une basse bonhomme (dans les morceaux « unconditional », « Akesthesia » et «I am that »).

Influencés à la fois par Massive Attack, Chostakovitch, Aphex Twin et Debussy, empruntant la voie ouverte par le Portico Quartet, Chris Illingworth (piano) Nick Blacka (contrebasse) et Rob Turner (batterie) s'adonnent à une sorte de jazz pop et nonchalant, d'une grande souplesse.
Et pourtant, Fanfares n'a rien d'anesthésiant. Loin d'être manchots, les membres de Gogo Penguin ont su avec brio créer des passerelles entre les genres. La preuve par l'exemple :

v2.0, le second album de Gogo Penguin, a été primé au Mercury Price 2014.

Théo M.

Voir sur le catalogue

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter