Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min leschevresUn documentaire émouvant nommé aux César 2015.

Peut-on encore aujourd'hui transmettre le goût de la liberté ?

C'est l'une des questions auxquelles tente de répondre ce film documentaire.

Sur un plateau isolé des gorges du Verdon, Maguy fabrique depuis quarante ans du fromage de chèvre dans le respect de la nature et des animaux. Bientôt à la retraite, elle doit céder son troupeau. Elle décide alors de parrainer Anne-Sophie, une jeune agricultrice qui souhaite s'installer. Au fil des saisons, le processus de transmission s'avère être un douloureux renoncement pour l'une et un difficile apprentissage pour l'autre...

Sophie Audier, ancienne scripte sortie de la Fémis, réalise ici son premier long-métrage. Elle n'est pas étrangère à son sujet, puisque la chevrière prête à partir à la retraite du film n'est autre que sa propre mère, Maguie Audier.

C'est après les évènements de mai 68 que Maguie Audier et son compagnon quittent la ville pour s'installer dans le hameau de Saint-Maymes, dans les gorges du Verdon. Pendant quarante ans, la fromagère va y faire perdurer une tradition d'élevage sur le point de disparaître. Maguie connaît le nom de chacune de ses bêtes, les élève en pleine nature, les sort par tous les temps, les trait à la main et tue en douceur les chevreaux qu'elle doit vendre.

Sophie prend donc la caméra au moment, délicat, où sa mère doit partir à la retraite, tourner la page de sa liberté, se préoccuper de sa (mince) pension et passer le relais à une jeune agricultrice qui souhaite s'installer. Mais les règles du jeu ont changé : le monde agricole, de plus en plus contrôlé, ne laisse plus aucune place à l'improvisation. Le moindre détail est désormais réglementé. La passation ne se fera pas sans difficultés...

Si l'intime est au coeur du film, puisqu'il s'agit d'un hommage d'une fille à sa mère, le propos se veut plus universel, dépassant d'ailleurs largement les problématiques du monde agricole : la transmission, le passage à la retraite, le choix d'un mode de vie, les changements de la société et la volonté de contrôle de l'administration, sont les thèmes principaux du film. Des thèmes dont nous pourrons débattre ensemble lors de la projection du film au cinéma Concorde, le jeudi 26 mars à 20h (séance ouverte à tous, au tarif en vigueur au Concorde, suivie d'une collation).

 Aline B.

 Voir sur le catalogue

Commentaires   

+1 #1 MAURICE Théo 13-03-2015 18:58
Hum, cela donne envie. Y aura-t-il du fromage frais à déguster? :-)

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter