Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min seanceApogée du Nouvel Hollywood

Le mouvement connait son sommet artistique et commercial au début des années 70. En 1971, William Friedkin dépoussière le film policier avec French Connection, dans lequel Gene Hackman campe un flic fanatique au racisme latent. Le film noir, genre typique des années 40-50, est brillamment revisité par Roman Polanski (Chinatown, 1974), ou Alan J. Pakula (Klute, 1971 ; Le privé, 1973). Les premiers films de Peter Bogdanovitch sont accueillis avec succès : le nostalgique La dernière séance (1970) et la pétillante comédie On s'fait la valise, docteur ? (1972).

min coppolaLe cinéaste le plus puissant et le plus influent de l'époque est sans conteste Francis Ford Coppola. Son film de guerre Apocalypse now et sa fresque monumentale du Parrain, fascinent le public et la critique. Il est d'ailleurs le seul cinéaste dont un film et sa suite sont couronnés par l'Oscar du Meilleur Film : Le Parrain en 1973 et Le Parrain 2 en 1975. Il fait également partie du club très fermé des cinéastes deux fois lauréats de la Palme d'Or au festival de Cannes : en 1974 pour Conversation secrète, et en 1979 pour Apocalypse now.

Comme Coppola, Martin Scorsese est un Italo-Américain issu de l'école du producteur de séries B Roger Corman. Son troisième long métrage, Mean streets (1973), au réalisme cru, inaugure un cycle de huit films avec l'acteur Robert de Niro. Celui-ci sera d'ailleurs, trois ans plus tard, le héros (ou plutôt l'anti-héros) d'un film devenu mythique : Taxi driver. Lointainement inspiré de L'étranger d'Albert Camus, le film marque son époque et convoque les thèmes de prédilection du cinéaste : faune new yorkaise à la dérive, personnages en pleine confusion du bien et du mal, violence inexorable, errances métaphysiques.

min arnaqueAprès le milieu des années 70, le Nouvel Hollywood s'essouffle. La tradition du principe d'engagement et de dénonciation sociale perdure, tout en s'adaptant aux nouvelles normes commerciales. Les productions de cette époque deviennent plus accessibles au grand public : L'arnaque, de George Roy Hill (1973), Vol au-dessus d'un nid de coucou, de Milos Forman (1975), Network, de Sidney Lumet (1976) ou encore Les hommes du président, de Alan J. Pakula (1976).

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter