Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min kapoOu l'enfer des camps nazis. Avec Emmanuelle Riva, Susan Strasberg, Laurent Terzieff (1961)

Pour ne jamais oublier...

L'intrigue commence à Paris durant la Seconde Guerre Mondiale. Edith, âgée de 14 ans et ses parents supportent depuis plusieurs mois les brimades et les humiliations faites aux juifs. Ils sont finalement déportés vers  les camps d'extermination. Grâce à la complicité de déportés, Edith devient Nicole, une prisonnière de droit commun. Ce statut lui permettra de devenir Kapo et de bénéficier de certains avantages...

Kapo est un fillm italien réalisé en 1961 par Gillo Pontecorvo.

Tout au long du film, la notion "dominant / dominé" est présente.  Bourreau et victime, la distance est si mince. On peut vite passer de l'un à l'autre. Faut-il être prêt à tout pour survivre ? Quitte à écraser les autres ? Le film est saisissant de réalisme, le noir et blanc accentue la violence et l'horreur du génocide.

La musique sert magistralement le film. Douce pour les rares moments de paix, elle s'emballe aussitôt dans les moments dramatiques. On notera le morceau au clavecin que Nicole joue au tout début du film et qui viendra clôturer l'histoire. Cette musique est violente, stridente accentuant l'aspect dramatique.

Ce film est la première fiction traitant de la Shoah. Il a été beaucoup décrié par la critique car certains passages ont été jugés indécents notamment le long travelling du suicide d'une déportée. Cependant, ce long-métrage se distingue d'autres fictions sur le sujet. Il nous montre le quotidien des déportés, la hierarchie et la cruauté des camps nazis. Un film boulversant pour ne jamais oublier.

Anne-Sophie C

Voir sur le catalogue

kapo1
kapo3
kapo4

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter