Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min traviataUn opéra dirigé par Riccardo Muti (EMI Records, 1982)

Giuseppe Verdi met en musique "La dame aux camélias".

Créé le 6 mars 1853 à la Fenice de Venise, cet opéra de Giuseppe Verdi, inspiré du drame d'Alexandre Dumas "La dame aux camelias" est un pur chef d'oeuvre cruel et sublime qui dépeint la gloire et la déchéance d'une courtisane au grand coeur.

Après avoir rencontré Alfredo Germont, jeune provincial de la bourgeoisie, Violetta, abandonne son métier afin de vivre le grand amour avec le jeune homme. Le père traviataimaged'Alfredo, voyant l'honneur de sa famille menacé par cette relation scandaleuse, convainc Violetta de renoncer à son amant et de rompre. Dans le même temps, la tuberculose dont elle était atteinte s'aggrave. Rongé par le remord, son père avoue à Alfredo que Violetta n'a jamais cessé de l'aimer et qu'elle a sacrifié son amour pour sa réputation. Alfredo se précipite à son chevet mais trop tard : épuisée par la maladie, Violetta succombe dans ses bras.

"La Traviata" est assurément l'une des oeuvres les plus populaires de Verdi. Sans doute en raison de la tonalité mélodramatique de son livret mais également par la simplicité et l'efficacité de la musique. Le thème abordé : celui de la rédemption par l'amour, la fatalité en liaison avec l'image de la courtisane introduit une dimension romanesque à l'ensemble du tableau. Les notes aigües des violons contribuent à accentuer la présence de la douleur, de la mort de cet amour clôturant cet tragédie par une lente agonie. Cet opéra brosse l'un des portraits de femmes les plus émouvants du répertoire lyrique, c'est celui du sacrifice mais aussi celui de la solitude d'une femme et par extension de tout être humain face à l'arbitraire.

Christine N.

Voir sur le catalogue

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter