Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

Le Belem

On a souvent vu ce magnifique navire, fleuron de la marine française sur les manifestations de vieux gréements, mais qui connaît vraiment son histoire ?

Cette série BD s’inspire de l’histoire du Belem, dernier grand voilier de commerce français du 19ème siècle, il est l'un des plus anciens navires encore navigant au monde. L’auteur, Eric Adam, utilise des éléments historiques et y ajoute des personnages, faisant naître une belle fiction Dans le premier volume, nous découvrons la première traversée de ce voilier, dont les illustrations par Jean-Yves Delitte, (peintre officiel de la Marine en Belgique) et le plan sont minutieusement détaillés. L’alternance de fonds noirs ou blancs et les couleurs contribuent à donner une atmosphère particulière à cette série. La saga « Belem » se lit comme une aventure ponctuée de multiples rebondissements. Nous partageons le rude quotidien des matelots aux temps héroïques de la marine à voile.

min belem1Belem, tome 1 : Le temps des naufrageurs / Delitte

Dans ce premier volume, nous assistons à la première traversée du Belem. Le 31 juillet 1896, il effectue un voyage à destination du cap Montevideo pour le compte de la chocolaterie Meunier. Au cours de cette expédition, un incendie à bord provoque la révolte de l’équipage qui se heurte à l’intransigeance du vieux capitaine.

Voir sur le catalogue

 

 

min belem2Belem, tome 2 : Enfer en Martinique / Delitte

8 mai 1902 : la Montagne Pelée explose. Saint Pierre et ses 40 000 habitants sont rayés de la carte. Des nombreux voiliers sur rade, seuls un trois-mâts italien et le Belem échappent au désastre. Mars 1902, Julien Chavelon, capitaine du Belem se réjouit : il appareille pour la Martinique : cette île si accueillante ! A l’arrivée et à Saint-Pierre, constatant avec agacement que son poste habituel est déjà pris, il est contraint d’aller mouiller dans le port du Robert sur la côte est de l’île... La suite est à découvrir en lisant ce deuxième tome.

Voir sur le catalogue

belem3Belem, tome 3 : Le yacht du bagne / Delitte

Escale en Guyane pour le Belem. Nous poursuivons notre voyage à bord du célèbre voilier. Désormais propriété des armements Demange au surnom surprenant de « Maison Patate », le Belem mouille du côté de la Guyane, où il approvisionne, pour le compte du gouvernement français, le bagne de Cayenne. Un voyage pas tout à fait comme les autres. Le danger y est présent partout, tout comme la misère. Le dessinateur Jean-Yves Delitte est, dans ce troisième volume, transporté par son art, il reconstitue en toile de fond des aventures du fameux Belem, un fabuleux décor tant historique que naturel.

Voir sur le catalogue

Pour découvrir le Belem grandeur nature

 

Magellan

“L’église dit que la terre est plate, mais j’ai vu l’ombre sur la lune et j’ai plus foi en l’ombre qu’en l’église.” Cette citation de Magellan résume parfaitement la volonté de l’explorateur de mener à bien son projet de tour du monde. Issu d’une famille de petite noblesse, on sait peu de choses le concernant. En 1505, il participe à l'expédition vers les Indes orientales de Francisco de Almeida, le futur vice-roi des possessions portugaises.

magellanMagellan : Jusqu’au bout du monde / Orenge, Verguet

Alors que l'Amérique vient d'être découverte, que le Pape a divisé le monde entre Espagnols et Portugais, et que beaucoup pensent encore que la terre est plate et suffisamment connue, un homme va imaginer qu'il est possible, en partant vers l'Ouest, de revenir par l'Est. Magellan est pourtant prêt à renier son pays, laisser amis et amour derrière lui, lutter seul contre tous, affronter mutineries, traîtrises, mers déchaînées, faim et maladies meurtrières pour démontrer la justesse de ses idées : effectuer le premier tour du monde. Mais Magellan sait aussi qu'il devra aller jusqu'au sacrifice ultime pour que son rêve se réalise et que jamais son nom ne soit oublié... Les grands explorateurs ont toujours repoussé les limites de notre monde et des connaissances.

Grâce aux illustrations de Bastien Orenge et Thomas Verguet et au scénario de Christian Clot, nous suivons le périple du fabuleux explorateur qu’était Magellan. Profondément fidèles à la vérité historique, bien que la vie de Magellan comporte quelques zones d’ombre, les auteurs ont su retranscrire l’atmosphère de l’époque, ses contradictions, ses exaltations. Les dessins sont fidèles à la réalité, les détails multiples et l’on se retrouve plongés au cœur de l’histoire avec un grand H. La soif de découverte de Magellan nous contamine, nous pousse à consulter le dossier historique sur lequel se sont basés les trois auteurs, et d’en apprendre un peu plus sur cette époque.

Voir sur le catalogue

 

Les Terre-neuvas

Les Terre-neuvas sont les pêcheurs qui, du XVIe siècle au XXe siècle, partaient chaque année des côtes européennes pour pêcher la morue sur les grands bancs de Terre-Neuve, au large du Canada. Ces pêcheurs étaient majoritairement français mais également basques, espagnols, portugais et anglais. Cette pêche a pris fin à cause de la raréfaction du poisson à la fin du XXe siècle due à la surpêche.

terreneuvasTerre-neuvas /Chabouté

Terre-neuvas raconte l’expédition de la goélette Marie-Jeanne, partie en 1913 pêcher la morue au large de Terre-Neuve. Mais le poisson ne sera pas au rendez-vous, et le voyage va tourner au drame.

Nous sommes en 1913, à bord de la Marie-Jeanne, sur laquelle ont embarqué, pour plusieurs mois, une vingtaine de marins et moussaillons, tous plus ou moins novices, en direction de Terre-Neuve. Car, parmi tous ces hommes, il y a un tout petit nouveau qui a dû quitter les champs et que la pêche à la morue ne semble pas attirer plus que cela. Il va être maltraité et chahuté par ses compagnons de voyage, qui le surnommeront le Boueux. Mais tous sont logés à la même enseigne, à savoir la tempête qui s'abat bientôt sur eux, une pêche plus ou moins abondante et des railleries de toutes parts. Des tensions règnent à bord de ce bateau : les conditions de vie sont très dures, le capitaine, un brin penché sur la bouteille, ne pense qu'au profit, son second espère récupérer sa place et la pêche s'amenuise. Le comble survient lorsqu'un cadavre est retrouvé à bord. Qui, parmi ces compagnons de voyage, a pu faire un tel geste et pourquoi?

Un thriller doublé d’une description passionnante de la vie quotidienne des « forçats de la mer » mené par Christophe Chabouté. Cet éternel habitué du noir et blanc dépeint dans cet album avec brio les conditions de vie très dures sur les bateaux, sans oublier les scènes de tempêtes d’un réalisme à vous donner le mal de mer. La tension est palpable tout au long de l’album et Chabouté se fait un malin plaisir à tirer les ficelles de ce polar maritime, et sans faire de mauvais jeu de mots « nous mener en bateau »...

Voir sur le catalogue

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter