Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min blackcoffeePolar (Fleuve Noir, 2013)

La mythique Route 66 au coeur d'un polar brûlant...

Narcissa, Oklahoma, juillet 1966 : un homme est pris d'un coup de folie. Il pénètre dans une maison, égorge une femme enceinte et poignarde une petite fille dans le jardin. Il blesse grièvement une mère de famille et son fils, puis repart en boitant, couvert de sang, au volant d'une Ford Mustang jaune. Un dimanche après-midi. Personne n'a rien vu... Quarante-cinq ans plus tard, une Française va bientôt réveiller les démons du passé : Lola Lombard voyage seule avec ses deux enfants et cherche son mari volatilisé trois ans plus tôt sur la Route 66. Sa seule piste est un cahier que son homme lui aurait envoyé et qui pourrait bien être la preuve de l'existence d'un des plus dangereux criminels que les États-Unis aient connu...

Sur un récit qui s’étale de 1966 à 2011, Sophie Loubière tisse une toile qui se resserre progressivement sur ses trois protagonistes (une Française en perdition, un ancien journaliste au passé traumatique et un tueur en série), et met à mal les nerfs du lecteur ! Sans oublier LE personnage principal : la légendaire Route 66 qui, de Chicago à Los Angeles, déroule son ruban d’asphalte et de sang au cours d’un road trip des plus évocateurs. Rien ne manque au décor : motels poisseux perdus au milieu de villes fantômes aux noms exotiques, couchers de soleil flamboyants sur grands espaces désertiques, cookies et hamburgers géants servis dans des diners aux enseignes racoleuses, où des juke boxes millésimés paradent dans leur carrosserie rutilante... Sophie Loubière convoque ici l’inépuisable mythologie de la Mother Road. Et si le décor paraît si réel, presque photographique, c’est que l’auteure a fait le voyage herself, accompagnée de sa petite famille, en juin 2011, pour les besoins de repérages du roman. Le récit de ce voyage a fait l’objet d’un blog internet, alimenté par de savoureuses anecdotes et de nombreuses photos.

Mêlant habilement les époques, usant de son décor unique comme puissant ressort dramatique, Black coffee, qui emprunte son titre à une chanson de Peggy Lee, ne laissera aucun lecteur sur le bord de la route !

Ne manquez pas la rencontre avec Sophie Loubière, samedi 5 septembre à 16h, à la médiathèque de Pont-à-Mousson.

Aline B.

Pour en savoir :

Voir sur le catalogue
La rencontre avec Sophie Loubière
L'actualité de Sophie Loubière sur sa page Facebook

Sophie2
silences
corbeau
enfant

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter