Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min talesoftalesUn conte fantastique avec Vincent Cassel, Salma Hayek, Toby Jones (2015)

Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses...

...un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d'enfant... Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

Loin de l’univers de Gomorra (2008) et de Reality (2012), Matteo Garrone s’offre ici une échappée belle dans l’univers foisonnant du conte. Tout y est esthétiquement superbe : décors (châteaux à flancs de collines, forêts luxuriantes), costumes, lumières, créatures. La force du film tient à cet équilibre précieux entre réel et fantastique. Le cinéaste ne donne pas dans la surenchère d’effets spéciaux, mais décrit au contraire un monde où l’ordinaire et l’extraordinaire, la magie et le quotidien, nouent des liens puissants et invisibles.

Le style érotique et violent de l’œuvre originale de Giambattista Basile a été atténué pour rendre le film plus accessible. Parmi la cinquantaine de contes que regroupe le recueil original Le conte des contes, trois des histoires les plus fortes visuellement parlant ont été retenues pour le film. Chacune de ces histoires met en scène une femme, figurant les trois âges de la vie, et les problématiques universelles inhérentes à chaque âge : la violence qu’une jeune fille doit endurer pour devenir adulte, l’obsession d’une mère prête à tout pour avoir un enfant, et le désir puissant de beauté et de jeunesse éternelle chez la femme flétrie.

Avec sa partition envoûtante signée Alexandre Desplat, Tale of tales a de quoi séduire les fans de cinéma fantastique comme les cinéphiles les plus exigeants. 

Aline B.

Voir sur le catalogue

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter