Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

DerfpicParisDerf Backderf : chronique de l’american way of life. (Cà et là)

John “Derf” Backderf est né en 1959, il vient de Richfield, une petite ville typique de l’Ohio, le genre d’endroit où l’ennui se confond avec le café insipide du coffee-shop.

Ce n’est qu’après un bref passage dans une école d’art et un boulot d’éboueur que Derf recevra une bourse pour aller étudier le journalisme à l’université de l’Ohio. En parallèle, il louera ses talents graphiques à la gazette locale, ce qu’il l’amènera à la fin de ses études à devenir journaliste pour un quotidien en Floride. Ce n’est que plus tard qu’il décide de se consacrer à son art en se lançant dans la réalisation de « The City », un strip qui durera plus de 22 ans et sera publié dans près de 50 hebdo américains.

Ce monsieur a reçu plusieurs récompenses pour ses dessins de presse, notamment le fameux « Robert F. Kennedy - Journalism Award du dessin politique» en 2006.

 

Derfimage

 

Trashed

Après un échec cuisant à l’université, J.B doit faire face à ses responsabilités et doit décider que faire de son avenir, il ne peut pas vivre indéfiniment chez ses parents. Dans son village perdu de l’Ohio, les opportunités professionnelles ne courent pas les rues, il décide donc de s’engager dans le service de ramassage des déchets. Nouvellement chargé de nettoyer les rues, notre personnage s’embarque pour une année de dur labeur, faisant fi des mauvais comportements et de l’irresponsabilité de ses compatriotes (rien ne lui est épargné). Son parcours est jalonné de rencontres, il doit faire face à la bétise et au racisme, ce qu’il accepte et tente même de prendre avec du recul.

Mon ami Dahmer

Resituons déjà, pour ceux qui l’ignorent, qui est ce Dahmer. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler ! Très connu aux Etats-Unis, et pour cause, c’est le plus grand tueur en série que ce pays ait connu. Arrêté en 1991, cette personne a traumatisé l’Amérique, il a été inculpé pour plus de 17 meurtres. « Mon ami Dahmer » nous plonge dans la jeunesse de ce tueur en série. En effet Derf Backderf a côtoyé et eu quelques liens d’amitié avec Dahmer, de la cinquième à la terminale. L’auteur aborde en pointillés sa descente en enfer, son alcoolisme, ses absences répétées, ses comportements associaux, etc…. Subtilement Derf Backderf détaille ce parcours meurtrier invraisemblable et ne tombe jamais dans une surenchère scabreuse.

Punk Rock et mobile homes

Derf Backderf revient une fois de plus rédiger ses mémoires dans une fiction hallucinante. Dans la banlieue d’Akron, des jeunes plus ou moins désœuvrés se saignent les tympans à écouter du punk. Au milieu de tout ça, un personnage atypique du nom d’Otto Pizcok dit « le Baron » engraine ses camarades dans ses délires. Ce grand dadet vit dans une caravane, féru d’héroic fantasy et de punk music, il fréquente assidûment la scène locale et parvient même à devenir roadie pour les Ramones et à créer son groupe. A mi-chemin du doc sur la scène punk et de la farce, Derf étonne encore avec ce comics bourré d’humour et de références.

Ne passez pas à coté de cet auteur, ô combien talentueux !

Un art subtil, celui de se raconter sans se mettre en scène, vous serez impressionnés par l’intelligence de ses récits, le travail documentaire de ses propos et l’humour de ses personnages. Ses illustrations sont tout aussi incroyables, le trait est précis et surtout très expressif. Derf est un esthéte de la bande dessinée, un artisan du 9ème art.

Nicolas L.

Voir sur le catalogue

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter