Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min garconsauvageUn pur bol d'air au Val d'Aoste !

Un temps de lecture suspendu à une plume délicate et poétique.

Le narrateur, un jeune homme de la ville, décide de partir se ressourcer en montagne. Las du monde urbain, épuisé par un rude hiver, il fait le choix de la solitude en altitude. Dans ces bagages il embarque Walden de Henry David Thoreau. Chantre de la nature, celui-ci prône un retour à l'autarcie et se détourne de la civilisation.

Notre héros n'en est pas à ce point puisqu'il s'installe dans une baïta rénovée et bénéficiant d'un minimum de confort. Ce chalet typique des Alpes, utilisé par les bergers pendant la transhumance, le place dans un isolement propice à l'introspection et à la réflexion. Pourquoi s'est-il autant éloigné de la montagne, lui qui, enfant, y passait tous ses étés ? Comment retrouver l'inspiration ? Comment négocier le difficile passage à l'âge adulte ?

C'est en arpentant les crêtes, les sentiers et les pâturages qu'il parviendra à se libérer de ses angoisses. Quant à la solitude, elle ne sera jamais complète puisqu'il trouvera un écho à son humeur auprès de Remigio ou de Gabriele, solides hommes du cru.

La description des paysages, de l'atmosphère et de son état d'esprit nous projette à 2000 m d'altitude. L'auteur nous entraîne dans son sillage pour nous y faire vivre les différentes saisons : du printemps encore ensommeillé de neige, à l'été qui rime avec transhumance, puis l'automne, ses couleurs et ses chasseurs...

"Ma fenêtre, exposée à l'est, donnait sur une chaîne de montagnes noires où l'aube faisait irruption à six heures du matin, illuminant le mur face au lit et teintant la pièce d'orange et d'or. J'ouvrais les yeux dans cette lumière soudaine, le sac de couchage n'était plus qu'un fatras de rêves agités."

Voir sur le catalogue.

LF

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter