Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min everestEverest / Baltasar Kormakur (2015), avec Jason Clarke, Josh Brolin, Robin Wright, Jake Gyllenhaal, Emily Watson, Sam Worthington, Keira Knightley

Deux expéditions distinctes tentent l’ascension de la plus haute montagne du monde. Confrontés à de violentes tempêtes de neige, luttant contre l'extrême sévérité des éléments, les grimpeurs vont devoir faire preuve d’un courage hors norme, voyant le rêve de toute leur vie se transformer en un combat acharné pour leur salut.

D’abord, un versant documentaire : le film se base sur des faits réels et s’ouvre sur quelques rappels historiques. Les deux premiers alpinistes à vaincre l’Everest se nomment Edmund Hillary et Tensing Norgay. Nous sommes en 1953 ; seuls des alpinistes chevronnés ont tenté l’exploit jusqu’alors. Mais la donne va changer. Business et tourisme de masse alimentent les fantasmes des alpinistes amateurs, bien décidés à tenter leur chance eux aussi. C’est ainsi que, dans les années 90, des sociétés spécialisées voient le jour, promettant l’ascension du mythique sommet contre des sommes plutôt rondelettes. Certaines de ces ascensions seront de véritables désastres.

L’ascension relatée par le film a lieu en 1996. Cette année-là, une vingtaine d’équipes différentes se dispute le sommet sur une période de deux semaines. Parmi elles, l’équipe menée par Rob Hall (Jason Clarke) pour Adventure Consultants, et celle menée par Scott Fischer (Jake Gyllenhaal) pour Mountain Madness. L’écrivain, journaliste et alpiniste Jon Krakauer se trouve parmi eux, envoyé par le magazine Outside. C’est sur l’ouvrage autobiographique qu’il publiera en 1997 que se base le film.

Puis, dès lors que ces deux équipes unifiées sont en marche, apparaît un autre versant : le suspense. Fort de son réalisme et de certaines scènes spectaculaires, le film impressionne réellement. La lutte contre les éléments déchaînés, la résistance au froid glacial, au manque d’oxygène, mais aussi les puissants effets de l’altitude sur l’esprit, sont au cœur de ce suspense parfaitement mené et maîtrisé, sans temps mort.

Enfin, se dessine à l’horizon un versant humain : métaphore de l’ambition, le film montre des hommes tiraillés entre leur irrésistible attirance pour la montagne, et leur foyer. Entre les deux, la distance est immense ; la franchir ne permet pas toujours un retour en arrière...

Si pour vous, vacances rime avec sensations fortes, encordez-vous et suivez les sherpas !

Voir sur le catalogue

 

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter