Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min mourircesoirThriller (Sonatine, 2016)

« Quelqu’un vous ment. On dirait que vous allez devoir choisir à quelle histoire vous accordez votre foi. Qu’est-ce qui vous rassurerait le plus ? »

Gillian Flynn est l’auteur de trois romans très sombres : « Sur ma peau » paru en 2007.  « Les Apparences »  en 2012 fut adapté au cinéma par David Fincher sous le titre « Gone Girl » en 2014.  « Les lieux sombres » en 2009 a, lui, été porté à l’écran en 2015 par Gilles Paquet Brenner : « Dark places ». Elle nous offre ici une « Novella » de 60 pages, pour nous faire patienter, rire et frissonner… en attendant un prochain roman…

Conséquences d’une enfance misérable, la narratrice devient travailleuse du sexe, mais uniquement manuelle… détail qui a son importance puisque qu’elle finit par développer un syndrome du canal carpien extrêmement douloureux et d’autant plus handicapant dans son domaine d’activité professionnel…
Sa patronne lui propose alors de passer de l’arrière boutique à la vitrine du cabinet de voyance… S’inventant « Intuitive psychologique », elle pense qu’avec son expérience des années passées à faire la manche enfant, s’être occupée des hommes en manque de sexe ensuite, elle connaît la nature du genre humain et qu’elle pourra tirer profit de leur crédulité…
Tout se passe bien dans son nouveau job,  quand elle rencontre Susan Burke qui vit une situation très anxiogène et lui demande de l’aider… Elle se prend au jeu, l’occasion pour elle de prouver son talent pour le « nettoyage de l’aura domestique »  et se rend à Carterhoock Manor, une demeure victorienne inquiétante où vit Susan et sa famille. Le père est souvent en déplacement, elle y vit pratiquement seule avec les deux enfants, Jack, sept ans, le fils fragile et Miles le beau-fils adolescent glaçant au comportement angoissant…
A partir de ce moment, on passe d’une réalité sordide à des histoires de meurtre, de fantômes dans une atmosphère que n’aurait pas renié Stephen King et qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement époustouflant…

L’auteur nous prouve son talent d’experte en manipulation, qui en à peine 60 pages relève le défi de nous embarquer dans une histoire drôle, effrayante, sombre, étrange avec des retournements de situations inattendus, à quoi se rajoute une belle ironie et du cynisme... C’est avec une écriture plutôt crue au départ, irrévérencieuse et acérée qu’elle réussit ce tour de force de condenser tous ces éléments dans un thriller qui nous garantit frissons et plaisir…
Pour cette « Novella » l’auteur a reçu le prix Edgar Allan Poe en 2015…  

Michelle B.

Voir sur le catalogue