Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min victoriaUne comédie avec Virginie Efira, Vincent Lacoste, Melvil Poupaud (2016)

Victoria a du chien, mais c'est aussi la reine des embrouilles !

Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, débarque à un mariage où elle retrouve son ami Vincent, et Sam, un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Seul témoin de la scène, le chien de la victime. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu'elle embauche Sam comme jeune homme au pair. Le début d’une série de cataclysmes pour Victoria...

Laissons d’abord la cinéaste Justine Triet s’exprimer et définir ainsi son deuxième long métrage : «une comédie désespérée sur la vie chaotique d’une femme contemporaine». On comprend en effet bien vite le chaos dans lequel est plongée cette héroïne moderne, complexe, tantôt touchante, tantôt agaçante : ses filles encore petites semblent vivre leur vie totalement indépendamment de leur mère, le plus souvent sans vêtements dans un appartement où règne un joyeux bordel ; un baby-sitter fait irruption, à qui elle confie illico son sac à main, sa carte bleue et le code qui va avec ; son ex-mari livre sans scrupule sa vie d’avocate en pâture aux abonnés d’un blog littéraire ; les séances de voyance et de psy s’enchaînent et se ressemblent, et les hommes se succèdent chaque soir dans sa chambre, sans parvenir à offrir à Victoria ce qu’elle désire...

Pas mal de chaos donc, un brin de désespoir aussi, mais surtout beaucoup d’humour ! Vincent Lacoste, le baby-sitter/dealer, use de sa mine contrite pour faire succomber Victoria (et les spectateurs) et hérite des répliques les plus drôles. Melvil Poupaud, en amant dépassé par la libido de sa compagne, révèle un vrai talent pour la comédie. Et quand un dalmatien et un singe se succèdent à la barre pour témoigner lors du procès, on nage en plein burlesque !

Par-dessus tout, une héroïne magnifique : Victoria/Virginie Efira comme on ne l’avait encore jamais vue au cinéma. Sa fraîcheur, sa blondeur, son naturel, son côté «fille simple et sympa», jolie sans en faire des tonnes, ont séduit pas mal de réalisateurs de comédies romantiques (plutôt réussies d’ailleurs), de L’amour c’est mieux à deux (2010) à Un homme à la hauteur (2016) en passant par 20 ans d’écart (2013) ou Une famille à louer (2015). Mais Victoria ne saurait être réduite à une comédie romantique de plus, aussi réussie soit-elle. En incarnant avec justesse une femme prise dans la spirale de ses déboires intimes, familiaux et professionnels, Virginie Efira semble enfin libérée des registres traditionnels où le cinéma l’avait jusque-là cantonnée. «Une femme contemporaine», dixit Justine Triet.

Aline B.

Voir sur le catalogue

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter