Mon compte

Identification OPAC

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min headonAvec Birol Unel, Sibel Kekilli, Catrin Striebeck... (2004)

Un film plusieurs fois primé qui met en image le choc culturel germano-turc et la détresse d’une partie de sa jeunesse.

La jeune Sibel habite en Allemagne à Hambourg, elle vit une existence morne, sans saveur, cadenassée par le poids des traditions. Pour fuir le carcan familial et échapper au pouvoir destructeur de ses frères, elle feint une tentative de suicide. Alors en convalescence, elle se rend vite compte qu’au contraire sa situation a empiré. Cet acte personnel est vécu comme un déshonneur pour sa famille. Pour gagner sa liberté, Sibel propose un marché risqué à un homme rencontré à l’hôpital : un mariage blanc. En lutte contre ses démons (alcool, drogues, délinquance), Cahit accepte à contrecœur cette union, par pitié peut-être. La jeune femme alors émancipée entend profiter de sa liberté et expérimenter les interdits.

Fatih Akin est un réalisateur germano-turc, Head On est son troisième film, mais le premier à être diffusé en France. Head-on, dixit le réalisateur, est un film d’amour, voilà une conception singulière du genre.

Certaines personnes ne devraient jamais se rencontrer, l’amour et la frustration rongent les individus et fomentent des tragédies. Car inévitablement le mariage commence à s’effriter, on assiste alors à la lente descente aux enfers pour Sibel, avec en arrière plan la ville d’Istanbul, comme on ne l’a jamais vu : sombre, malade et impitoyable. Fatih Akin n’hésite pas à filmer des scènes d’une violence explicite, l’image illustre avec réalisme les destins cassés des deux protagonistes.

Le jeu d’acteur est époustouflant, Birol Ünel colle totalement au rôle de marginal déglingué, un acteur de l'acabit de Benicio del Toro. La grosse surprise vient de Sibel Kekilli. Il est surprenant de voir qu’elle a tout simplement été repérée par Fatih Akin dans un centre commercial de Cologne. Pour son premier vrai rôle, elle interprète avec justesse et sensibilité le personnage du film, ce qui lui vaudra le Lola (oscar allemand) de la meilleure actrice en 2004.

Comme chaque fois avec Fatih Akin, la bande son est exceptionnelle. D’un coté les eighties avec Birthday Party, Depeche Mode ou Sisters of Mercy et de l'autre coté le bon son made in Turkey : Selim Sesler, Sultana ou Orientation.

Head On met en image le choc culturel germano-turc, la détresse d’une partie de sa jeunesse. Ce film coup de poing laisse des traces, à voir absolument !

Nicolas L.

Voir sur le catalogue