Un clafoutis aux tomates cerises / Véronique de Bure - Médiathèques du Bassin de Pont-à-Mousson

Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min clafoutisJournal intime (Flammarion, 2017)

Une ode au grand âge, sans fard, avec le portrait d’une femme qui nous donne envie de vieillir comme elle…

Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d'écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l'hiver, d'événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches.

La liberté de vie et de ton est l'un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait-elle ce qu'elle veut et ce qu'elle peut : regarder pousser ses fleurs, boire du vin blanc avec ses amies, s'amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d'à côté, accueillir pas trop souvent ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, déplier un transat pour se perdre dans les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine...

Jour après jour, durant quatre saisons, nous allons partager l’émouvante vie de Jeanne, rire de ses facéties, être envahis d’une grande tendresse à son égard et rêver de vieillir aussi bien qu’elle ! Car Jeanne aime la vie et la célèbre tous les jours dans ses petites joies, que ce soit lors des parties de bridge avec ses amis, la récolte des haricots ou la contemplation d’un massif de fleurs épargné par la grêle…

Au printemps Jeanne profite de ses douces températures pour prendre son thé dans le jardin. L’été voit venir les vacances et les petits enfants. L’automne, c’est le retour de ses souvenirs pour ses disparus et la guerre qu’elle a connue. Enfin vient l’hiver pluvieux et morose, mais qui malgré tout, est éclairé par les fêtes de Noël…

Elle nous raconte avec justesse le quotidien d’une nonagénaire, où les priorités ne sont plus les mêmes, où le temps adopte un autre rythme, où la mémoire joue parfois des tours… où les nouvelles technologies sont une évolution pas toujours appréciée et dont Jeanne se passerait volontiers… et suscitent de sa part des commentaires désopilants et tellement vrais…

Jeanne est  une personne bienveillante, une douce rêveuse, drôle aussi, une femme qui aime les rencontres, les balades, les escapades en voiture, les apéritifs et dîners avec les copines, les mots croisés de Monsieur Laclos, recevoir sa famille et préparer pour eux ses délicieuses confitures de framboises et ses célèbres choux au fromage qui font le régal de tous… avant tout elle aime profiter des petits plaisirs simples de la vie… et c’est peut-être là la vraie recette du bonheur, en tous cas c’est une belle leçon de vie.

Seule depuis la mort de son cher mari, Jeanne a appris à aimer cette solitude, elle porte un regard apaisé sur la vie et sur son départ qui approche. Personne ne peut être éternel et arrive un jour où les personnes qui nous accompagnaient disparaissent les unes après les autres. Jour après jour on sent pointer une mélancolie du passé, des difficultés à se projeter dans l’avenir… Tout doucement nous accompagnons Jeanne vers son dernier voyage.

Sous sa plume douce, Véronique De Bure nous offre un roman délicieux comme un clafoutis et acidulé comme les tomates… A déguster page après page…

Michelle B.

Voir sur le catalogue