Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min froidUne comédie avec Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont, Olivier Gourmet (2017)

A l'heure où le printemps pointe son nez pour de bon, cette comédie givrée ne vous laissera certainement pas de glace !

Dans une petite ville perdue au milieu de nulle part, le commerce de pompes funèbres d’Edmond Zweck bat de l’aile. L’entreprise ne compte plus que deux employés : Georges, le bras droit de Zweck, et Eddy, un jeune homme encore novice dans le métier. Un beau matin, pourtant, un mort pointe son nez. L’espoir renaît. Georges et Eddy sont chargés de mener le défunt jusqu’à sa dernière demeure. Mais, à la recherche du cimetière qui s’avère introuvable, le convoi funéraire s’égare et le voyage tourne au fiasco...

Première surprise : Grand froid est un western. Une comédie certes, un film burlesque à la limite du surréalisme, mais avant tout un western ! Cette petite ville dont on ne verra que quelques plans, avec l’entreprise de pompes funèbres plantée sur un trottoir, et le saloon (en l’occurrence, un café/restaurant chinois) sur le trottoir d’en face, pourrait aussi bien être le décor du film... Le train sifflera trois fois. Dans ce no man’s land hivernal, les regards se croisent à la dérobée, on s’épie d’une fenêtre à l’autre, dans l’attente et l’espoir du prochain macchabée qui sauvera l’entreprise de la faillite ! Tous les moyens sont bons pour accélérer un peu les choses : pousser la petite mamie du coin sur le trottoir verglacé (pas de chance, la mamie est coriace et n’écopera que d’une minerve), ou encore traîner des heures dans la salle d’attente du médecin pour repérer les prochains « clients » et laisser au passage quelques cartes de visite de l’entreprise, juste au cas où…

Adaptée du roman de Joël Egloff, Edmond Ganglion & Fils, cette comédie se moque avec panache des choses les plus graves : la vie comme un voyage au cours duquel rien ne se passe comme prévu, et bien sûr la mort… ou plutôt, les morts qui sont encore un peu vivants, et les vivants qui se voient déjà morts !

Le voyage, en compagnie de Jean-Pierre Bacri, bougon à souhait, et d’Arthur Dupont, jeune premier encore naïf, ne manque pas de charme. Quelques seconds rôles excellents complètent le tableau : Olivier Gourmet en patron aussi impitoyable que mielleux, et Sam Karmann, hilarant en curé veule, fumeur de clopes et textoteur compulsif !

Premier long métrage de Gérard Pautonnier, Grand froid séduit par son humour absurde et son audacieux mélange des genres. Bien malin qui pourra dire où finit le voyage…

Aline B.

Voir sur le catalogue

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter