Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min lafemmequiRoman (Jean-Claude Lattès, 2018)

La jeunesse éternelle... Paradis ou Enfer ?...
Ne pas vieillir… C’est le rêve de toute femme… Et pourtant…

Betty, que nous suivons depuis sa naissance dans les années 50, vit auprès de sa magnifique maman et de son papa rentré d’Algérie amputé d’une jambe… Elle grandit normalement jusqu’au jour où sa maman, qui vient d’avoir 35 ans, est fauchée par une voiture en sortant d’un cinéma … Betty avait 13 ans…

Comment grandir normalement entre « l’absente et l’amputé » ?... Comment se construire sans les conseils avisés d’une maman pour le choix des vêtements, du maquillage ? Cette maman qui nous guide sur les chemins de la vie, avec qui on peut partager nos premières amours … Et pourtant la vie continue sans elle…

Année après année Betty partage avec nous ses joies, ses peines, les faits marquants de sa vie, les questions qu’elle se pose…

Et puis, c’est la rencontre avec André, l’homme de sa vie qui lui donnera un fils, Sébastien… Le bonheur enfin !…

Enfin presque… parce qu’à partir de ses 30 ans Betty arrête de vieillir, du moins en apparence… : « A 47 ans, je n’avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d’oie, ni ride du sillon nasogénien, d’amertume ou du décolleté ; aucun cheveu blanc, aucun cerne ; j’avais trente ans désespérément ».

C’est un peu comme si inconsciemment elle prolongeait la dernière image de sa mère qui lui avait été enlevée à cet âge-là.

Pour la plupart des femmes cela peut ressembler à un rêve, pour elle c’est une monstruosité et cette jeunesse éternelle va devenir son malheur. Car comment son entourage va réagir à ce phénomène que ni les médecins ni la science ne savent expliquer ? Comment demeurer une femme et une mère quand vous ressemblez plus à la fille et la sœur des deux hommes de votre vie ?...

Ce livre est comme un conte sur le temps qui passe... Sur l’image du paraître, dans cette société qui angoisse de vieillir,  où vous devenez vite obsolète sur le marché du travail et dans votre vie amoureuse… où vous usez de subterfuges  pour « rester jeune »… Une société qui a oublié que la vieillesse est associée à des valeurs telles l’expérience et la sagesse, que vieillir aujourd’hui est une chance qui n’est pas accordée à chacun…

Alors si on profitait de cette chance en savourant chaque instant que la vie nous donne, en s’acceptant tel que l’on est ?  Plutôt que de courir après le temps perdu que nous ne rattraperons pas malgré les artifices…

Michelle B.

Voir sur le catalogue