Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min bleucouleurchaudeBande-dessinée ( Glénat, 2017)

Histoire d'un amour « qui ne passe pas » entre deux femmes en France au tournant des années 2000.

Clémentine est une adolescente comme les autres : lycée, copains, copines, etc… Elle rencontre Thomas, qu’elle pense aimer beaucoup, mais surtout parce que « Une fille, ça sort avec des garçons ». Puis Laëticia, sa meilleure amie, la laisse tomber quand elle apprend qu’elle fréquente des bars gay. « Ce sont des pervers, des malades ! » En fait, Clémentine comprend bien que ce ne sont pas des vrais amis. « L’air empeste de toute cette connerie humaine. Pourquoi j’aurais honte d’aimer ? ». Puis elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir et la vie de Clémentine va alors basculer. 

Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres. « Mon ange de bleu. Bleu du ciel. Bleu des rivières. Source de vie… ». Si les parents d’Emma sont tolérants et accepte que leur fille sorte avec une autre fille, il n’en va pas de même pour les parents de Clémentine qui vont jusqu’à la mettre à la porte de la maison lorsqu’ils découvrent que leur fille est homosexuelle. Clémentine souffre d’hypertension artérielle pulmonaire aggravée par la prise de médicaments dont elle était dépendante. C’est ce qui l’emportera à la veille de ses 30 ans, en 2008. « Tu m’as sauvée d’un monde établi sur des préjugés et des morales absurdes pour m’aider à m’accomplir entièrement. Personne n’est fautif. »

On ne peut qu’être séduit par le graphisme et l’esthétique de cette BD. Entre le noir et blanc et la couleur, le corps des femmes, mais aussi les scènes de rue, sont dessinées avec grâce et élégance. C’est un récit au ton qui sonne juste un récit tendre et sensible. Julie Maroh a réussi une œuvre intime et audacieuse.

Le film « La vie d’Adèle » d’Abdellatif Kechiche, qui a obtenu la Palme d’or, est adapté de cette BD. Elle a reçu le Prix du jeune auteur au Salon de la BD et Arts graphiques de Roubaix en 2010, le Prix Citoyen au festival de Blois 2010, le Prix du Public au Festival d’Angoulême en 2011, le Prix du meilleur album au Festival de la BD d’Alger en 2011. Sans oublier le prix du public Fnac-SNCF 2011.

A lire ou à relire.

Monique Z.

Voir sur le catalogue