Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

Deux oeuvres de Todd Haynes

Deux variations sensibles et élégantes sur le thème de l'homoséxualité.

 

min carolCarol (2002)

Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d'un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle...

Adapté d’un roman de Patricia Highsmith, le film possède une élégance rare et intemporelle. La photographie, les deux magnifiques actrices, la sublime partition de Carter Burwell, tout ici concourt au chef d’oeuvre, n’ayons pas peur du mot. Comme tout chef d’œuvre, Carol se laisse regarder inlassablement… La prestation de Rooney Mara fut couronnée par le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes 2015… festival que préside cette année l’épatante Cate Blanchett.

Voir sur le catalogue

 

min loinduparadisLoin du paradis (2016)

Dans l'Amérique provinciale des années cinquante, Cathy Whitaker est une femme au foyer exemplaire, une mère attentive, une épouse dévouée. Son sourire éclatant figure souvent dans les colonnes du journal local. Cathy sourit toujours, même quand son mariage s'effondre, même quand ses amies l'abandonnent. Quand l'amitié qui la lie à son jardinier provoquera un scandale, elle sera forcée, derrière son sourire, d'affronter la réalité…

A quelques nuances près, Loin du paradis peut bénéficier de la même critique que Carol ! Même chef opérateur, même partition élégante (signée Elmer Bernstein cette fois), même ambiance feutrée : l’Amérique des années 50, ses pelouses proprettes, ses intérieurs impeccables, et le feu des passions qui couve sous la chape de plomb du moralisme tout-puissant.
Le film valut à Julianne Moore le prix d’interprétation féminine au festival de Venise 2002.

Voir sur le catalogue

Aline B.