Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min auposteComédie avec Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Anaïs Dumoustier... (2018, Atelier de production)

Coup de théâtre au poste !

Quentin Dupieux, exilé de longue date aux Etats Unis et que l’on connaît aussi comme artiste de musique électronique, sous le pseudonyme de Mr Oizo, est venu poser sa caméra en France pour signer et réaliser son premier film français : Au poste !

« J’avais envie de faire une vraie comédie, ce qui n’a pas toujours été le cas avec mes films » Confiait-il, avant d’ajouter : « J’ai envie de mettre l’accent sur les comédiens et le texte et que se soit comme une pièce de théâtre hyper savoureuse basée sur la comédie. Le postulat de départ est anti-cinématographique – il n’y a rien de moins cinématographique que le théâtre »…

Quentin Dupieux est reconnu pour son cinéma déjanté (Non film en 2001, Steak en 2007, Rubber en 2010, Wrong en 2012, Wrong Cop en 2013 et Réalité en 2015) Au Poste ! est son sixième film.

Il met en scène un interrogatoire dans un commissariat. Fugain (Grégoire Ludig) a trouvé le corps d’un homme mort devant chez lui. Comme il a fouillé les poches du cadavre avant d’appeler la police, il n’en faut pas plus pour qu’il soit considéré comme le principal suspect... S’en suit alors un interrogatoire mené par le commissaire Buron (Benoît Poelvoorde)…

Le film ne dure qu’une heure et 13 minutes, il se déroule de nuit, à huis-clos dans le commissariat, les seules « sorties » sont d’étranges flash-back sur le lieu du crime… Toute la mécanique dramatique et simple repose sur le jeu des deux principaux acteurs. Durant cet interrogatoire, plusieurs personnages entreront et sortiront de la scène : Philippe (Marc Fraize), un policier borgne, Fiona, sa femme (Anaïs Demoustier), ainsi qu’un défilé de personnages venant renforcer le sentiment d’une enquête absurde et inutile, ne menant à rien et où chacun semble incompétent et égaré…

Au Poste ! c’est autant de clins d’œil, hommage et références au cinéma des années 70-80 à la grande époque de Bebel, d’Audiard, Blier, Verneuil ou encore Miller… on y retrouve les codes des films comme Peur sur la ville, Buffet froid, Garde à vue… sauf qu’ici tout est décalé… c’est l’interrogatoire kafkaïen d’un homme qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment !!…

Son prochain film est déjà monté : Il s’appelle « Le Daim » le pitch est alléchant : « C’est l’histoire d’un mec qui dérape à cause d’un blouson en daim »…
Si vous avez hâte de voir Jean Dujardin chez Quentin Dupieux, sachez que la sortie du film est prévue courant 2019…

Michelle B.

Voir sur le catalogue