Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

aaa woman at war afficheUn film islandais avec Halldora Geirhardsdottir (Potemkine Films, 2018)

Un combat méditatif éco-responsable

Pour cette nouvelle fournée de chroniques à l’approche du 1er avril, il fut décidé non pas de chroniquer ses « coups de cœurs / de gueule » mais de les faire faire par ses collègues. Une comparse attentionnée a choisi pour moi un film singulier, islandais paraît-il, singulier n’est-ce pas ?

En effet, j’avoue mes faiblesses concernant le cinéma de ce tout petit pays mais un défi est un défi et je me plie à l’exercice.

Nous allons suivre le destin d’une femme, comprendre son engagement et voir un aperçu de défi climatique à venir. Rien que ça !
Halla est une femme d’une cinquantaine d’années, professeur de chant, une personne lambda. Une fois posé sur la chaise ses apparats de personne sans histoire, elle se bat contre une industrie locale d’aluminium qui défigure son pays avec de grands pilonnes électriques. Cette même entreprise est en projet d’alliance avec la Chine pour une exploitation plus importante de ses ressources.

Le problème est global, la solution est locale.

Alors qu’elle apprend que sa demande d’adoption d’enfant en Ukraine est validée, elle est traquée par toutes les polices de son pays et doit prendre le maquis et se cacher.  Le spectateur est emporté alors dans ce pays sauvage, brut et magnifique, la montagne et les glaciers, le lichen et la mousse, les animaux et les hommes.

Que choisir ? poursuivre son idéal écologique en dynamitant ces exploitations électriques ou tenter de fuir et aller chercher sa fille ? Et si le combat était similaire ? Avoir un enfant c’est croire dans un futur, sa colère est peut-être juste un fol espoir dans un monde meilleur. La détermination de cette femme n’est pas sans rappeler celle du personnage principal de « three billboards ».

Cette fresque écologique n’est pas dénuée d’humour et de fantaisie, un pauvre cyclo touriste espagnol ne cesse d’avoir des ennuis tandis que l’orchestre vient rythmer les images et apporter un avis muet au propos du film….

Un ovni cinématographique audacieux et courageux.

Nicolas L.

Voir sur le catalogue

 

 

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter