Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

all melodyMélange électro, classique avec des reflets jazz (Erased tapes records, 2018)

Un ovni musical qui, dès les premières notes, pique la curiosité et amène à une écoute en profondeur.

Autant le dire tout de suite, avant d'effectuer cette chronique, je n'avais pas encore entendu parler de Nils Frahm. Sur les recommandations d'une collègue, je m'y suis interessé et ai été littéralement happé par cet univers.

Les bandes-son ou musique d'ambiance, font penser aux premiers abords à l'univers de Brian Eno et à son disque Ambient 1 : Music for Airports, paru en 1978. J'y avais jetté une oreille car j'avais beaucoup entendu parler de cet artiste, toutefois je n'ai pas vraiment apprécié son travail. Nils Frahm m'a, quant à lui, enchanté et m'a vraiment touché. Ecoutant tous styles de musique, l'oreille s'habitue à des sonorités et certaines nous interpellent plus ou moins.

All Melody est un album aux multiples facettes. Pour comprendre son essence, il faut l'écouter à différents moments de la journée et à divers amplitudes sonores. Le ressenti ne sera pas le même. Les mélodies qui se dégagent de ces compositions sont envahissantes.

Nils Frahm, peut être défini comme étant un musicien de talent, le berlinois excelle dans le mélange des genres avec une facilité déconcertante, ce qui fait que pour s'approprier sa musique on doit prêter une écoute attentive. De formation classique, il s'intéresse vite à d'autres registres ce qui lui permet d'en faire un shake up dans la composition de ses titres.

Le premier titre, s'articule autour de vocalises et vient quelque peut semer le décor. Puis on rentre vite dans le vif du sujet, en se retrouvant dans un beat répétif électro carrément addictif et annonce la couleur d'un album riche où chaque détail est étudié. De nouveau on se délécte des vocalises féminines sur fond de boucles électros. Cette musique devient lancinante, répétitive, l'auditeur se laisse happer. Le seul regret est celui que le morceau se termine. Puis un interlude au piano tout simplement superbe nous prouve bien le talent de Nils, ce pianiste touche à tout. Reviennent les beats électros qui nous ré-entraînent dans les méandres mélodieux avec toujours ces voix en leitmotiv.

 

 

D'autres incartades jazzy, nous dévoilent une nouvelle facette et peuvent faire penser à l'électro jazz de Nils Petter Molvær, trompettiste norvégien. Trompette rythmique électro le tout fonctionne à merveille.

Nils Frahm va essayer de perdre l'auditeur, de le désarçonner, en alternant ses inspirations. Les passages calmes,  viennent redonner de la place à l'électro, le style prépondérant de All Melody.

Les morceaux sont somptueux, la première écoute a soulevé ma curiosité sur cet assemblage de sons ce qui m'a poussé à une écoute en profondeur.

Voilà, si vous êtes curieux et que vous voulez sortir du mainstream, avec cet artiste, vous ne serez nullement déçu. Il est vraiment difficile de classer un artiste et ici cette expression prend tout son sens. Munissez-vous d'un bon casque audio, calez vous bien et laissez vous vous envahir. Le seul regret que j'ai déjà pu mentionner est celui d'entendre le morceau prendre fin. Heureusement de nos jours, il y'a une touche replay sur nos platines.

Thomas G

Voir sur le catalogue

L’ajout de commentaire n’est pas autorisé, vous devez vous connecter