Mon compte

Connexion

Mes recherches

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

min materniterougeBande-dessinée (futuropolis, 2019)

Cet album traite de l’importance de préserver une culture et de la transmettre. Ce conte, entre réalité et fiction, sur une actualité tragique, est traité avec finesse, tant dans le dessin que dans l’histoire.

Alou, chasseur de miel, se dirige vers les ruches sauvages d’un baobab. Circulant en 4x4, armés jusqu’aux dents, une bande d’islamistes radicaux foncent sur lui et font exploser le baobab sacré.

Parmi les débris du baobab, Alou découvre, intacte, une statuette du XIVe siècle représentant une femme enceinte. Encouragé par son père, il se rend dans le pays Dogon présenter la statuette au sage du village, le hogon, respecté de tous pour sa culture. Le hogon reconnaît aussitôt cette Maternité rouge. Elle est l’oeuvre, selon lui, du maître de Tintam, dont une première Maternité se trouve déjà au Louvre, au Pavillon des Sessions. Pour le vieil homme, la sculpture, en ces temps de barbarie, sera plus en sécurité au Louvre, près de sa sœur, qu’ici, au Mali.

Confier la statuette au musée parisien, c’est la mission d’Alou. Et pour la mener à bien, le jeune homme prendra tous les risques en traversant déserts et mers, en compagnie de migrants, ses soeurs et frères d’infortune.

Le récit est contemporain, réaliste et engagé. A travers l’expérience du jeune malien diverses questions sont exploitées : la spoliation colonialiste d’un patrimoine artistique, l’énergie et les moyens dépensés pour sauver des œuvres d’art en regard de l’accueil des migrants. Sont ainsi mêlées la destinée d’un homme et celle d’une œuvre d’art. Car le jeune homme de 10 ans ne quitte pas son pays dans l’espoir d’une vie meilleure mais pour sauver la statuette Dogon et la confier au musée du Louvre où elle sera plus en sécurité. Et nous suivons son parcours par terre et par mer.

Après les beaux-arts à Saint Etienne, Christian Lax travaille dans la publicité. Puis il dessine la série « Hector le castor » et publie son premier album en 1982 aux éditions Glénat. Le premier d’une longue liste. Christian Lax est professeur de bande-dessinée à l’Ecole d’Arts Graphique Emile Cohl à Lyon.

C’est « une Maternité rouge » exposée au Pavillon des Sessions, salle peu visitée, qui a inspiré l’auteur. Et l’actualité, avec le triste destin des migrants qui subissent la violence, la misère et la guerre, et fuient l’Afrique et la folie destructrice des islamistes pour rejoindre l’Europe dans l’espoir d’une vie meilleure.

Ce récit est une fable émouvante, d’une grande beauté, d’une grande humanité, servi par la sobriété du dessin, des lavis, sur le doux rouge de cette Maternité.

Cet album demeure un hommage au musée, à la passion des conservateurs.

Très conseillé !

Monique Z.

Voir sur le catalogue